mai 18 2020

Les têtes malignes portent un casque

En 2016, presque 10.000 cyclistes ont été victimes d’un accident de la route en Belgique. Pour la moitié d’entre eux, ces accidents se terminent avec des blessures à la tête. Les experts et médecin conseillent : mieux vaut porter un mauvais casque que pas de casque du tout.

Le cyclisme est très en vogue et pas uniquement à cause du printemps ou des débats sur les changements climatiques, mais simplement parce que c’est bon pour la santé. Selon les chiffres de Vias (jadis IBSR), presque 10.000 cyclistes ont été victimes d’un accident sur les routes belges en 2016.

Et pourtant, de nombreux cyclistes ne portent pas de casque, alors que c’est la meilleure assurance-vie qui existe,  la moins chère aussi. Cela vaut tant pour les enfants que pour les adultes. Une étude récente montre clairement que le nombre de blessures à la tête pourrait être réduit de 70% si les cyclistes portaient un casque. Il est vrai qu’un casque a une utilité limitée en cas de collision avec un autre véhicule, mais 90 % des accidents cyclistes n’impliquent pas une autre personne.

Même si un bon casque permet d’éviter de graves blessures à la tête, il ne protège pas totalement. Ce sont surtout les adultes qui doivent donner le bon exemple et porter un casque lorsqu’ils montent sur un vélo.

Il faut essayer

Pour trouver le bon casque, il est indispensable de l’essayer. Il ne s’adapte pas toujours à 100 pour cent à la forme de la tête. Dans ce cas, on peut utiliser des coussinets, appelés pads. Il convient de les placer dans le casque lors de l’achat et les adapter soigneusement à l’utilisateur. Mais attention ! Les pads sont conçus pour de petits ajustements et non pour grandir avec son casque. En effet, si on colle trop de pads dans un casque, il peut glisser en cas de chute.

La mentonnière doit également être bien ajustée. Un casque qui glisse soudainement devant le visage ou qui glisse en arrière lors d’une chute en soleil est la conséquence d’une mentonnière mal serrée. Idéalement, la mentonnière doit former un triangle autour de l’oreille. Lorsqu’elle est fermée, il faut pouvoir passer un doigt entre la mentonnière et le menton.

Acheter un nouveau casque en cas d’accident

Pour des raisons de sécurité il est conseillé de ne plus porter un casque qui a été mis à l’épreuve lors d’un accident. Il pourrait y avoir des fissures minuscules non décelables à l’œil nu. Il vaut donc mieux acheter un nouveau casque. Une chose est certaine : même le casque le moins cher vaut mieux que rien.

Lors de l’achat d’un casque de vélo il faut respecter certaines règles fondamentales :

  • le casque doit être bien adapté à votre tête sans serrer ni bouger ;
  • il doit être facilement ajustable ;
  • le casque doit bien couvrir le front, les temples et l’arrière de la tête ;
  • il doit remplir les normes de sécurité et devrait porter une marque de contrôle reconnue comme p.ex. DIN EN 1078;
  • les casques pour enfants devraient être pourvus de filets à insectes dans les fentes de ventilation ; ceux-ci évitent la pénétration d’insectes ;
  • et le casque doit plaire évidemment. Et ce point n’est pas seulement important pour les enfants.

Avez vous trouvé cette information utile ?