juin 19 2020

Commerce en ligne : entre Covid-19 et environnement

A cause de la pandémie de corona, de nombreux magasins ont été fermés et les sorties shopping rendues impossibles. On pourrait croire que le commerce en ligne a tiré profit de la situation. Là aussi, il y a eu des gagnants et des perdants. Le commerce électronique n’est pas si respectueux de l’environnement qu’on ne pourrait croire.

De plus en plus de personnes font leurs achats en ligne. C’est pratique et confortable. Que ce soit depuis le canapé du salon, dans la cuisine ou le samedi soir après le journal télévisé : peu importe où et quand. Sans compter que souvent, les prix sont imbattables.

On pourrait donc penser que pendant le confinement, le commerce en ligne en Europe n’a fait que croître. Pourtant, la situation n’est pas pareille partout : alors que la RTBF rapporte que le commerce en ligne en Belgique a littéralement explosé, la Tagesschau allemande rapporte qu’en Allemagne, le commerce en ligne s’est effondré de 18 pour cent.

Gagnants et perdants

Amazon est l’un des gagnants dans le domaine du commerce en ligne. A la mi-avril, le plus grand détaillant en ligne du monde a annoncé qu’il embauchait 75.000 personnes supplémentaires. Pendant ce temps, de nombreux entrepreneurs ont dû s’adapter à la nouvelle situation et repenser leurs canaux de vente.

Les autres gagnants sont surtout les secteurs vendant des produits alimentaires, des produits de droguerie et des médicaments, les portails de streaming et ceux qui proposent des jeux en ligne.

Les perdants sont surtout les secteurs du textile, l’industrie électronique, mais aussi et surtout l’industrie du voyage et les entreprises de l’événementiel.

Problème environnemental

Pour l’environnement, le commerce électronique est tout sauf “rose“. Cela commence par le transport. De nombreuses marchandises ont beaucoup de kilomètres derrière elles avant d’être livrées depuis les centres de distribution.

Bien que les entreprises de transport puissent mieux planifier leurs chargements et itinéraires que les acheteurs privés, la tendance à des livraisons individualisées se renforce. On propose même des heures de livraison sur mesure.

Amazon, par exemple, l’un des plus grands acteurs de la vente en ligne, propose désormais des livraisons en une ou deux heures dans certaines régions. Cela entraîne un effort logistique important avec un effet particulièrement défavorable sur le bilan environnemental.

Personne à la maison !

L’une des principales faiblesses de la commande en ligne est que, dans de nombreux cas, les clients ne sont pas chez eux à la première tentative et que le livreur doit repartir avec le colis. Environ un quart des livraisons échouent à la première tentative.

Problème : les vêtements !

Au moins un colis sur deux est retourné au détaillant en ce qui concerne l’achat de vêtements soit parce qu’ils ne vont pas soit parce qu’ils ne plaisent pas. Rien qu’en Allemagne, cela représente environ 800.000 colis par jour – un nombre énorme. Là aussi, le bilan environnemental est très mauvais.

Soutenir les petits commerces

En raison de l’augmentation du commerce en ligne et de la tendance aux centres commerciaux en périphérie des villes, de plus en plus de petits magasins doivent fermer. Le magasin du coin disparaît tout simplement. Pour les achats quotidiens, nombreux sont ceux qui doivent ainsi prendre la voiture plus souvent et parcourir des distances plus longues.

Que peut faire le consommateur ?

  • N’achetez en ligne que des choses que vous ne pouvez pas vous procurer dans un magasin proche.
  • Allez à pied ou à vélo ou utilisez les transports en commun pour les achats quotidiens, lorsque c’est possible.
  • Evitez les livraisons express.
  • Choisissez de préférence des options de livraisons qui vous permettent d’être joignable dès la première tentative.
  • Choisissez l’option “standard“ ou “normale“ pour vos livraisons.
  • Pour des raisons écologiques, évitez les services “express“ ou “prime“.
  • Si possible, recherchez des revendeurs locaux parmi les fournisseurs en ligne ; évitez les envois internationaux. De cette façon, vous pouvez également soutenir les magasins de votre région avec une commande en ligne.

 

Avez vous trouvé cette information utile ?